Bye Bye mes cheveux gras.

C’est un fait, un jour la puberté a frappé à ma porte et au lieu de me transformer en papillon, j’ai hérité d’un dérèglement hormonal bien merdique, d’une peau grasse-mixte-sèche-microkystes-pores dilattés slash LA GROSSEUH MERDEUH et de cheveux qui regraissent en 37 minutes si j’utilise de mauvais produits.

Les mauvais produits pouvant être au choix :  un shampoing de merde qu’on te file à l’hôtel, un shampoing bio, sans sulfate de machin trucs, ou un shampoing Jacques Dessange. J’ai pas peur de mes opinions, ces shampoings c’est de la bouse sur mes cheveux à égalité avec les shampoings au chocolat de Nivéa s’ils existent encore. J’ai fini le mien en bain moussant/ lavage de vêtements à la main pour ne pas jeter une bouteille de shampoing quasi pleine.

soin shampoing cheveux gras

 

Ma vie capillaire était pas facile facile.

Et puis un jour, alors que je me promenais, je suis entrée chez Ombres Portées. Ombre Portée, pour les beauty addicts – et même le commun des mortels, let’s not be affraid, c’est le PARADIS. C’est beau et c’est cher. Du coup  faut faire plein d’efforts pour y accéder, comme arrêter de manger et de payer ses factures. C’est aussi la plus jolie parfumerie de Lille. ( Même si je préférais l’ancienne boutique qui était plus grande et leur petit institut de beauté, qui était un peu moins cher que l’actuel) ( Je balance !)

C’était presque l’heure de la fermeture, je me disais que j’allais être tranquille, et ressortir rapidement en disant  » ooooh je fais que regarder, je repasserai la semaine prochaine quand j’aurais plus le temps ». Oui, toi même tu sais que tu dis tout le temps ça quand tu entres dans une boutique chic juste pour regarder.

Et puis j’ai vu qu’ils vendaient les produits Christophe Robin. Alors comme j’avais le cheveux gras et triste lavé de la veille ( et la veille dans l’après-midi, pas la veille à 6H42 avant d’aller travailler dans la pollution), je me suis dit que je pouvais regarder, peut-être qu’ils avaient quelque chose. Et que cette fois ça marcherait. Side note : une copine m’avais filé l’eau coiffante à la rose, et même si la bouteille est vieille, ça donne un volume de fou et les cheveux un peu flou et doux et beau, du coup je me disais qu’il y avait autre chose qu’un marketing de marketeux derrière. Et que c’était sans doute vraiment des bons produits et pas que le coiffeur hors de prix des Stars. Parce que quand on a vu ce que John Nollet a fait des cheveux de Vanessa Paradis, on a juste envie de se dire que finalement, Tchip, pourquoi tant de haine ?

Le vendeur ( je crois que c’est aussi un des deux fondateurs de la parfumerie) s’est approché de moi, et là j’étais foutue. Parce que dès qu’un mec me parle de cheveux, je le crois et je l’aime. J’allais prendre le shampoing à la rose et puis je vois un pot avec écrit  » gras  » dessus. ( j’ai le sixième sens développé)  Et c’était pas vert d’eau comme à peu près TOUTES les gammes pour cheveux gras. C’était pas à l’argile, à la sauge où plein d’autres trucs pas glamour qui assèchent le cheveux et sont si tristes que tu les caches derrière le petit marseillais au coquelicot dans ta salle de bain, pour que personne ne sache. PERSONNE-JAMAIS !

C’était au sel marin. Et clairement il y a du gros sel dedans, ça tombe sous la douche, et ça sent bon. Pas un parfum chimique, non ça sent le bon côté de la mer, pas les algues et le poisson mais l’air frais et appaisant d’une plage de l’atlantique déserte. Oui bon, ça sent bon et frais.

Mais bon, l’odeur on s’en tape si ce n’est pas efficace. Et c’est super efficace, HEUREUSEMENT vu que ça coute 38 euros ( la prochaine fois j’attends les 20% sephora)

Alors déjà, c’est dans un pot et ça fait joli. C’est comme si j’avais moi aussi des baumes de folies dans ma salle de bain de Cléopatre et pas que du shampoing à l’argile. On en prends une petite poignée. Sur la notice ils disent une cuillère à soupe, mais j’ai pas de cuillère à soupe dans ma salle de bain, ni de cuillère à café. Je suis pas une droguée ou Christiane F. Et après j’ai envie de dire qu’on fait comme avec un shampoing normal, on le met sur les cheveux mouillés et on frotte en essayant d’en mettre un peu partout sur les cheveux. Pour que ça mousse un peu plus, on rajoute un peu d’eau et ça mousse bien. C’est dingue parce que c’est sans tous ces trucs genre SLS et parabens, et pourtant ça mousse. Et ça c’est bien, parce que mes cheveux, quand ça mousse pas, c’est pas bon signe niveau retour du gras.

Il se produit un truc dingue quand on se les lave, on a la tête toute légère. Le shampoing ça allourdit le cheveux, et là c’est le contraire. En plus de l’odeur de mer et du sel de mer, on a aussi le vent de la mer qui passe dans les tifs. Ce Christophe Robin, c’est franchement un super scientifique. J’ai beaucoup de cheveux, et quand ils sont long vraiment ça me donne mal à la tête toute cette masse. Et là depuis 10 jours, je ne les sens plus. Ils sont vraiment plus légers qu’avant, comme si toutes les merdes qui les graissent et les abiment avaient disparu. C’est sans doute pour ça que ce scrub purifiant est conseillé en lavage post teinture. Il détoxifie le cheveux. Si vous saviez à quel point j’ai l’impression d’être Gwyneth Paltrow de Goop en écrivant ça…

Je l’utilise un lavage sur deux, et ça traite vraiment bien le cheveux, 2 jours après le lavage, mes cheveux ne sont pas gras comme avec les autres shampoings, ce qui est assez rare pour être signalé. Et surtout, ils sont toujours aussi légers. Je suis au comble du bonheur.

 

Publicités

Something blue : défi de la semaine vernis bleu

Cette semaine, My Beauty Quebec nous invite à parler de nos vernis bleu. Donc acte, voilà ma petite collection

Vernis bleu Majorelle OPI Kiko

 

Dans l’ordre :

Road House blue d’OPI, un bleu nuit très profond et très chic, il tire un peu sur le violet
Quick dry de Kiko, n°839 un très joli bleu marine
Un mini OPI de la collection Mariah Carey dont je ne me souviens plus du nom  et il n’y a pas d’étiquettes sur les mini flacons ( la vie est dure…) C’est un rapid Sand. Cool pour l’été, moins facile à porter quand tu bosses avec des gens sérieux
I saw…u saw…we saw…Warsau  d’OPI. Un peu bleu canard, super pour l’hiver
Kiko, 339 : un joli bleu pour l’été, presque un bleu Wedgwood. J’adorerais tellement tellement trouver le bleu wedgwood parfait. Je ne comprends pas qu’aucun anglais n’ait encore pensé à le faire
Dating a Royal d’OPI. Le bleu roi parfait. Je n’ai jamais cédé à Orso Euro à cause de lui, et du Bleu Majorelle d’YSL. Ce bleu là, c’est de la dynamite ! Je ne connais aucun vernis mieux que les YSL
Et le 425 My denim de Rimmel. Je l’avais eu en achetant un magasine et il est top. Gros pinceau, s’applique facilement et tient bien. Les Vernis Rimmel sont mes chouchous de la grande surface. Pas cher et pas cher et qualité Royale.

J’avais aussi un magnifique bleu à paillettes A England mais je n’arrive pas à remettre la main dessus. SAY LA VIE !

Sinon j’ai flashé sur le bleu porcelaine de Dior. J’ai un bon de 10 euros chez Nocibe, ça va être dur de ne pas craquer quand ils feront une petite promo. (et ils en font souvent)(ce qui est bien ne nous le cachons pas)

 

Taratata !

Si ce titre vous fait penser à une peste sudiste belle et hautaine, vous avez tout bon. Et oui  aujourd’hui, après presque deux ans sans bloguer, je vais parler du Rouge Scarlett de Lipstick Queen, une marque britannique vendue sur The Beautyst.

Grace aux soldes, je me suis offert plusieurs R.A.L de la collection dont le Rouge Scarlett dans la gamme Saint, c’est à dire la gamme faiblement pigmentée et brillante. L’autre gamme, dont j’ai déjà oublié le nom, est plus matte et pigmentée. Ce qui pour moi voulait dire que ça allait être un brin too much pour aller remplir mon panier au Monop ( Allez savoir pourquoi, toujours pas de Red Carpet chez Monoprix, ni de nuée de photographes qui justifieraient un maquillage plus sophistiqué.

Image

 

Soyons directes, c’est le plus top des rouges à lèvres bien rouge du monde. Il est très crèmeux et s’applique facilement sans pinceaux. Il n’assèche pas du tout mes lèvres. Les R.A.L Lipstick Queen ont une formule très hydratante. Malgré le fait qu’il ne soit pigmenté qu’à 10%, on le voit bien sur les lèvres et pour l’instant tout le monde autour de moi ( enfin sur instagram quoi, les gens en dehors de l’internet ne sont pas très intéressant) adore.

Image

Voilà le Red Scarlett en action, le jour où mes cheveux étaient sur leur 31. J’ai eu 46 likes, ce n’est pas rien !

Voilà à dans deux ans ! Bisous 

Something New, Something blue, Something old, something borrowed

Hey, un article par mois ! Je crois qu’on est vraiment dans une période faste dites donc !

J’ai de vrais principes de vie, l’un d’eux est facile à retenir : le vernis, c’est la vie. Voilà donc quelques uns des nouveaux arrivés dans ma vie de Parisienne.

Le Bleu Majorelle d’Yves Saint Laurent. Parce que j’avais sans doute pas assez de vernis bleus. Et parce qu’il est beau, tout simplement. Et que côté vernis de luxe, je trouve que les YSL sont treize mille fois mieux que les Chanel, au bas mot. A côté, la version dorée. Payée 5 euros dans un vide dressing à côté de chez moi. C’est bien d’habiter dans un quartier où se cachent sans doute des armadas de rédactrice beauté !

A côté, un vieux rose, couleur empruntée à une amie. J’ai adoré la couleur sur ses doigts, et j’ai filé m’acheter le même. C’est un Biguine et il ne coûte pas très cher pour une qualité des plus honnête.

Et puis 3 vernis American Apparel. C’est atroce ce qu’on trouve dans ces boutiques, mais leurs vernis sont cool et pas cher. le Glitter est un très bon dupe du Rainbow connection d’OPI, hélas introuvable désormais.

Et oui, il y a une tête de cerf dans ma chambre. On n’a rien fait de mieux pour faire sécher ses culottes. Sachez-le !

 

Stick Foundation : le baton magique de Bobbi Brown

En ce moment, changement de vie oblige, je suis assez flemmarde es maquillage parfait tous les matins. C’est pour ça que je suis ultra top fan du Stick Foundation de Bobbi Brown, un fond de teint solide présenté en baton, comme un gros rouge à lèvres.

Hyper pratique parce qu’il peut se trimballer toute la journée dans un sac à main en cas de retouche, il offre une couvrance modulable comme on dit dans le milieu. Comme un rouge à lèvre, il peut s’appliquer directement sur la peau avec le raisin ou avec un pinceau à fond de teint. ( Un pinceau à fond de teint lisse, ne vous amusez pas à l’aplliquer avec un duo-fibre ou un autre pinceau plus touffu). J’en applique uniquement sur les zones de mon visage les plus rouges, c’est à dire le menton, les ailes du nez et le frond. Le rendu est très naturel, surtout qu’on a pas besoin de rajouter de la poudre. Avec ça, un peu de blush, de poudre de soleil et du mascara et hop, on est parée pour la journée !

J’ai une carnation assez classique et c’est la teinte 3 « beige » qui s’est le mieux associée à mon visage. Il existe cependant 17 teintes différentes pour satisfaire les peaux très pâles aux plus sombres. La texture est assez crémeuse et s’étale parfaitement sur le visage au doigt, comme je le fais depuis quelques matins. C’est bien plus qu’un simple cache-misère et en plus il ne dessèche pas la peau !

 

 

Nettoyant Dermo Purifyer – Eucerin

Avec mon déménagement précipité à Paris, je n’ai pas eu le temps d’écrire quoi que ce soit sur ce blog. J’ai aussi eu moins de temps pour prendre soin de moi. Et moins envie aussi :  je suis trop crevée le soir pour me faire des masques ; mais ça va vite changer car j’emménage demain demain dans un appart à 30 minutes de mon boulot où je pourrai plus facilement m’amuser que sur le canapé-lit du salon de ma soeur.

Dans ma recherche effrénée ( je n’en dormais plus la nuit, c’était positivement atroce) d’un nettoyant visage qui ne me laisse pas seule face à une terrible peau qui tire, j’ai testé d’après les conseils d’une pharmacienne, le Gel Dermo Purifyer d’Eucerin. un produit de parapharmacie parce que la parapharmacie c’est la vie.

Qu’en dire ? D’abord qu’il pue. C’est la première chose qu’on remarque quand on l’ouvre. Il pue ce produit, ça sent la marée, mais pas la bonne marée des vacances au Poulighen. J’ai mis deux bonnes semaines à m’y faire et puis maintenant l’odeur ne me dérange plus. J’ai l’impression d’être en thalasso. Même si j’aimerais une thalasso moins olfactive.

C’est un gel nettoyant- démaquillant pour peaux grasses à tendance acnéique. Evidemment je vais pas acheter un truc pour peaux sèches et parfaite ! Ce serait trop beau.

Attention, blog beauté oblige, je vais devoir vous le dire  » une petite dose suffit pour tout le visage ! Ce produit va me durer 100 ans !  »

Comme il est recommandé pour les gens qui prennent un traitement médicamenteux ou qui utilisent des crèmes assez ardues contre l’acné, il est vraiment très doux et laisse la peau bien nettoyée et douce. Je l’ai parfois testé en démaquillant et il fait plutôt bien son travail, même si dans ce cas là, évidemment, une noisette ne suffisait pas. Et que pour le mascara, je préfère m’en occuper avec un démaquillant spécifique.

En tous cas pour un maquillage léger, c’est un très bon deux en un. QUi n’irrite pas du tout les peaux sensibilisées par l’acné.

Le principal défaut, c’est que le produit n’est absolument pas fun à utiliser. Il fait très petit chimiste et son odeur n’aide pas. Du coup j’ai toujours très envie de cleanser fabuleux de Liz Earle, ou de commander des milliars de savons kawaï à mort en Asie.

La vie est vraiment dure, hein ?

Fiche technique: 

Ingrédients : Citric Acid, Salicylic Acid, Sodium Cocoamphoacetate, Sodium Laureth Sulfate, Aqua, Sodium Hydroxide, Sodium Benzoate, Propylene Glycol

Anti-bactérien – Non comédogène – Sans parfum (Alors là je ne suis pas vraiment d’accord. Peut-être que je devrais contacter le service client. Si ça se trouve mon gel est rance) – Sans savon – Sans huiles

entre 7 et 10 euros.

11 questions

J’ai été tagguée par Sapphire et à mon tour je taggue Didia.

1. Pourquoi a-tu décidé de créer ton propre blog beauté?

Je n’allais pas trop bien moralement à la suite d’une grosse déception professionnelle. Plutôt que de pleurer, je me suis dit que j’allais essayer de prendre soin de moi pour aller mieux. Ça a marché et j’ai eu envie de parler des produits que j’utilise sur mon blog.

2. Qu’est-ce qui te plait le plus dans ce loisir?

Le côté détente. Je ne fais pas ça sérieusement, mais sincèrement. Et je suis fière de pouvoir donner des conseils aux autres aussi 😉


3. Depuis quand es-tu tombé dans l’univers des cosmétiques?

Depuis le printemps. Avant j’avais acheté deux trois trucs dont je me servais très occasionnellement. C’est à dire à peu près jamais. Pour tout vous dire, je croyais que le blush et la poudre libre pour fixer le fond de teint, c’était pareil. Heureusement que je me maquillais pas hein !
4. En général, préfères-tu les soins, le maquillage ou les parfums?

les soins et le maquillage .Même si j’ai l’impression que les soins n’agissent pas vraiment ( enfin ceux contre l’acné surtout !)
5. Choisis trois produits parmis les catégories (citées dans la Q.4) que tu préfères le plus!

-le fond de teint ! Surtout le lisseur perfecteur de Shisheido !
-la crème Sleep & Peel de Filorga
– le parfum For Her de Narcisso Rodriguez
6. Es-tu prêtes à faire des économies sur les fringues ou la nourriture pour t’offrir un (ou plusieurs) produits de beauté? (Cela en dira plus sur ton degré d’addiction).

Non. Parce que si je faisais des économies sur la bouffe, ce serait pour m’offrir un gros truc ( meuble ou paire de chaussures hors de prix) et pas un produit de beauté à 300 euros !
7. Quelle est la partie de ton corps que tu préfères mettre en valeur?

Mes lèvres. J’aime beaucoup le rouge à lèvres en fait !
8.Le maquillage t’est-il indispensable pour sortir dans la rue? Ou te dévoiler au naturel ne te fait pas peur?

J’ai passé plus de 25 ans de ma vie sans maquillage, mais maintenant sortir sans fond de teint ne me plait plus. Ca camoufle tellement bien mes saloperies de boutons sur le menton !


9. Quel est le geste beauté que tu réussis le mieux (un trait d’eye-liner, un teint parfait…)?

Le teint je pense. Même si hélas j’ai toujours trop de microkystes sur le menton ! Pour l’eye-liner, je préfère ne pas en parler…

10. Comment définirais-tu ta personnalité?

Enjouée et snob. Je n’aime plus trop les trucs ultra commun en fait, surtout en matière de déco ;D Mais je suis une fausse snob  : les vrais snobs m’ennuient, bref le comble du snobisme !
11. Quel est le plus beau geste que tu ai fait pour une autre personne?

Quand mon grand-père est mort, j’ai pris dans mes bras une petite voisine de la rue qui l’aimait beaucoup et qui pleurait comme une madeleine. Elle doit avoir 20 ou 21 ans aujourd’hui, et j’essaie toujours de faire attention à elle.

 

Didia, si tu veux bien te prêter au jeu, voilà tes 11 questions :

– Que fais-tu dans la vie en dehors de ton blog ?
– Pourquoi as tu décidé d’ouvrir un blog ?
– Quels sont tes 5 produits de beauté préférés ? ( soins, maquillage, pinceaux, parfums…)
– Quels sont les 5 produits de beauté que tu aimerais avoir
– N’as tu pas peur de te mettre à trop consommer avec les blogs ?
– Depuis quand es-tu tombée dans l’univers de la cosmétique ?
– Quel est le geste beauté que tu réussis le mieux ?
– Quel est ton parfum préféré ?
– Quel est le premier produit de beauté que tu t’es offert ?
– Quelle est la question que tu aurais aimé que je te pose ?
– Quelle est la réponse que tu aurais donné à cette question ?