Something New, Something blue, Something old, something borrowed

Hey, un article par mois ! Je crois qu’on est vraiment dans une période faste dites donc !

J’ai de vrais principes de vie, l’un d’eux est facile à retenir : le vernis, c’est la vie. Voilà donc quelques uns des nouveaux arrivés dans ma vie de Parisienne.

Le Bleu Majorelle d’Yves Saint Laurent. Parce que j’avais sans doute pas assez de vernis bleus. Et parce qu’il est beau, tout simplement. Et que côté vernis de luxe, je trouve que les YSL sont treize mille fois mieux que les Chanel, au bas mot. A côté, la version dorée. Payée 5 euros dans un vide dressing à côté de chez moi. C’est bien d’habiter dans un quartier où se cachent sans doute des armadas de rédactrice beauté !

A côté, un vieux rose, couleur empruntée à une amie. J’ai adoré la couleur sur ses doigts, et j’ai filé m’acheter le même. C’est un Biguine et il ne coûte pas très cher pour une qualité des plus honnête.

Et puis 3 vernis American Apparel. C’est atroce ce qu’on trouve dans ces boutiques, mais leurs vernis sont cool et pas cher. le Glitter est un très bon dupe du Rainbow connection d’OPI, hélas introuvable désormais.

Et oui, il y a une tête de cerf dans ma chambre. On n’a rien fait de mieux pour faire sécher ses culottes. Sachez-le !

 

Publicités